Liste arts de la rue

Archives de la liste Aide


Re: [rue] [listenationale] Sotteville pour KKhuètes


Chronologique Discussions 
  • From: "Nicolas SOLOY" ( via rue Mailing List) < >
  • To:
  • Cc: Cie Acidu < >
  • Subject: Re: [rue] [listenationale] Sotteville pour KKhuètes
  • Date: Tue, 26 Jun 2018 13:24:08 +0200

- Bravo, Pierre, tu viens de toucher le point Godwin! Mais est-il possible d’intervenir sur cette liste sans être systématiquement trollé? Qui plus est par un des frères Prévost? Envisagez une thérapie familiale, peut-être ? Ça nous fera des vacances. Sérieux. Vos trolls, agressifs ou moqueurs (ce qui revient au même), stérilisent le débat, empêchent les plus timides de réagir. Et même à des vieux routards comme moi, ça donne envie de raccrocher de la liste-

Ceci dit, la question du mythe Molière est particulièrement pertinente, c’est comme celle de vouloir raccrocher les arts de la rue aux bacchanales. Il y a quelque chose de profondément enfoui qui réfère au religieux et au dogme là-dedans. Voire au créationnisme. Chacun croit à ce qu’il veut mais on ne peut pas débattre sur des questions de foi.

Quand un Pascal nous serine « la rue est morte », je rejoins Jacques: c’est infondé. Quant au « , c’était mieux avant », tout est question de point de vue. Les plans à l’arrache avec les flics au cul, les coups de poing et les coups de gueule, en ce qui me concerne, ç’a des relents d’adolescence mal digérée. J’aime bien pouvoir jouer sereinement, dans des lieux repérés en amont, avec des spectateurs complices et impliqués. Être payé et payer les gens avec qui je travaille... À mes yeux, c’est la rue d’aujourd’hui, c’est celle qui porte mes rêves et qui me fait vivre.

Et ça ressemble étonnamment, à ce Vivacité que décrit Jacques.

En revanche, là où je rejoins les alertes que lance Pascal, c’est en ce qui concerne l’institutionnalisation de notre secteur, et plus précisément des CNAREP sur le modèle des CDN. Nous n’avons pas encore su inventer d’autres modèles plus en prise avec la réalité d’aujourd’hui: direction collégiale, mutualisation du projet de direction, implication de la Fédérue dans les conseils d’administration... de manière à conserver un contrôle collectif sur des outils de travail que ce collectif a su créer et valoriser, sortir du système de la cooptation, que prône le Ministère, et qui résonne tristement avec conflit d’intérêt voire corruption.

Bref, la rue n’est pas morte, mais il reste du boulot.

Bien à tou.te.s,
Nicolas Soloy




Le 25 juin 2018 à 08:02, Jacques livchine < > a écrit :

Pascal

Je suis allé à Sotteville.


Dès que je suis entré dans l’enceinte du festival , dans ce grand parc, j’ai eu un petit choc.


Je me suis imaginé le 23 juin 1633, et j’ai vu un grand père du nom de Poquelin emmener son petit fils jean Baptiste voir les saltimbanques du Pont neuf.


Et Molière a toujours gardé cette marque "rue” , avec ses farces, ses masques, son comique.


Il y avait un parfum de magie surtout donné par les nombreuses familles, les poussettes,les grand-mères se mélangeant avec des jeunes en jeans super déchirés


et bourrés de tatouages, il y avait un thème choisi pour la déco : Marcel Duchamp.


Ce qui me frappe : c’est un festival sans festivaliers, sans camping sauvage, sans fébrilité visible.


De tous les côtés, des installations, des petits gradins, et un programme d’enfer le In et le off totalement mélangés.


j’ai pensé à toi, à ton anathème : le théâtre de rue est mort.


Mais pas du tout Pascal, c’est un vrai public-population qui s’installe en rond, bon enfant, assis par terre et qui rit et applaudit beaucoup sans prise de tête.


Je n’ai pas envie de faire une classification, avec des étoiles, parce que bon ou mauvais, in ou off tous participent à l’ambiance collective.


Tout gratuit. Deux spectacles seulement à jauge limitée.


Je me revois dans ce parc, il y a trente ans, ça n’a pas vraiment changé, Daniel Andrieu objecteur de conscience de la mairie, était à l’initiative de Vivacité, il est toujours


là, avec une belle chevelure blanchie par les années, affable, décontracté sympathique, car la transmission s’est faite en douceur, Anne le Goff a pris le relais.

Lui comme elle, sont vraiment des habitants de Sotteville, c’est un événement d’abord local.


Alors évidemment les discussions tournent autour de “qu’est ce que tu as vu de bien” ?


Tout le monde évoque un ancien de chez toi : Mathurin. Je ne suis arrivé que dimanche matin, donc je ne l’ai pas vu .


50 compagnies, c’est humain, il y a environ dix spectacles simultanés en même temps.


Le festival s’éteint avec le soleil en douceur.


Les artistes sont tous invités à une fête à l’atelier 231.


C’est la petite communauté de la rue , le verre de bière à la main, ils pratiquent le PPPPPV (Pur Plaisir de Pouvoir Parler à Perte de Vue )



































La sécurité est minimale, pas de fouille, pas d’agents visibles, juste des véhicules qui barrent les routes d’accès.


Et puis je voyais un grand père et son petit fils, et j’ai eu la vison du vieux Poquelin qui emmenait son petite fils Jean Baptiste voir les saltimbanques du point neuf.


Dans le théâtre de rue, nous devrions nous accaparer de Molière, car sans les prouesses et boniments du Pont Neuf, les grossièretés scatologiques de Tabarin,


les masques l des comédiens italiens , on n’aurait jamais eu de Molière en France





























--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-7
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici :


--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-7
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici : 
 




Avast logo

L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
www.avast.com


<cieacidu.vcf>

--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-7
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici :



Archives gérées par MHonArc 2.6.19+.

Top of page