Liste arts de la rue

Archives de la liste Aide


Re: [rue] degueulis du matin


Chronologique Discussions 
  • From: "Carnage Productions" ( via rue Mailing List) < >
  • To: Liste Liste rue < >, Fédération arts de la rue < >, < >
  • Subject: Re: [rue] degueulis du matin
  • Date: Wed, 6 Mar 2019 09:13:03 +0000 (UTC)

Jacques, j'ai quelques 06 à offrir contre rien car je n'ai jamais été gourmande.

Mais bientôt je vais changer et serai obligée de basculer du côté obscur de la force, de ceux qui ont un catalogue pour vivre et s'assurer un salaire. Mercenaire, je vais devenir après 30 ans au service de quelques compagnons de route, mercenaire?
Ce sera alors la valse des spectacles qui se vendent de ceux qui ont  2 ans et dont on ne veut déjà plus...

2011 carnage 140 dates vendues 80 % des devis émis confirmés.
2016 carnage 180 dates vendues mais plus que 55% des devis émis confirmés
2017 carnage 160 dates vendues mais plus que 50 % des devis émis confirmés
2018 carnage 140 dates vendues mais plus que 45 % des devis émis confirmés
2019 carnage 120 dates vendues mais plus que 30 % des devis émis confirmés

On est 30 chez carnage, Il y a 11 spectacles à la diff,  tout le monde ne mangera pas cet été...

Les spectacles qui ont plus de 2 ans sont en première ligne de ceux qui passent à la trappe hormis Gaëtan.

Il y a longtemps que j'évite d'appeler au téléphone et préfère le mail personnalisé où nos partenaires sont plus nombreux paradoxalement à me répondre. Quelques sms de temps en temps quand on en est à parler d'une créa...

Le harcèlement du nombre a mis fin aux échanges téléphoniques fructueux qu'on avait il y a quelques années encore.
Alors je piapiate quand c'est possible à Châlon ou à Aurillac, avant, après mais peu pendant car tout le monde courre. Les tables de bistrot informelles sont bien. J'aime bien faire table commune avec John Kilby car on est sur la même longueur d'onde et on se marre bien. Regarder l'agitation avec philosophie et en prendre les bons moments.

Hier on m'a proposé de faire du théâtre forum avec des collégiens pendant 20h à St Etienne. Je vois déjà Stéphane se farcir la route pour un atelier depuis l'ariège pour peut être une date vendue à la clé...

Avant hier c'était pour Tintin à Poligny, un atelier pour "créer du lien dans un quartier"... une belle façade, comme un pansement sur une plaie ouverte...

Coproducteur, il en faut 7 à 8, là où il y a 30 ans 2 suffisaient et donnaient réellement les moyens en numéraire mais également par de vraies résidences où tu ne te retrouvais pas à payer à la fin...

La politique de l'émiettement, des sous officines, a enrichi mais aussi créé ce silence qui tue.


Marie-France Pernin
Chargée de production
00 33 (0)6 80 33 80 23
www.carnageproductions.fr


Marie-France Pernin
Chargée de production
00 33 (0)6 80 33 80 23
www.carnageproductions.fr
You'll need Skype CreditFree via Skype


Le mardi 5 mars 2019 à 08:17:13 UTC+1, Jacques livchine < > a écrit :


Vous je ne sais pas, mais moi alors , je ne sais plus comment faire. 
Téléphoner aux institutions, cela fait longtemps que j’y ai renoncé, 
pour passer le barrage de la standardiste,  ce n’est pas trop dur en fait, il  faut vous annoncer avec un faux nom et dire que vous êtes de la Drac, là ça marche. Mais moi, je ne le fais pas, et personne chez nous.

Il y a aussi  un marché qui se  met en place, le 06 des directeurs rices
Si vous êtes intrépide, vous les coincez facilement  : deux  ou trois textos pour annoncer votre appel et ça roule 

 

Mais comment  obtenir les 06 ? 
 Faut faire des échanges.  
Je t’échange le 06  de jack Lang contre le 06  du directeur du 104,    J’ai les deux, je les change contre ceux de tous les directeurs et directrices  de CNAREP. 
Le 06 de Songy  a perdu  80 % en une nuit en août 2018 
Par  contre le Fred Remy est bien côté, je l’ai.
je l’échangerai contre le producteur de Jupiter sur Inter, Wieszorec ou Charline, je veux y passer 
J’ai le Anne Lacombe, attention,  je demande  au moins sept numéros  06  sérieux en échange.

En 2016 j’avais écrit une lettre idiote aux 200 institutions en vue en France, style, faites le pari Unité, on vous fait toute votre programmation d’une saison, avec de la Rue, du pas-Rue, avec mon fils,  mon orchestre familial, des BIT, des réveillons etc 

Deux ans plus tard, un appel.  
Passez me voir : C’est Jacky, Jacky,  Jacky oui Jacky, ex du théâtre d’Agen  de Vesoul, de Luxueuil. 
Le rendez vous : 
Hervée ouvre son catalogue  
- j’ai de la forêt, de la prairie, de la rue,  du comique,  du longue durée du triste, du sexuel
et lui  de répondre :  et  de l’animation scolaire ? 
-Arrête, on n’en peut plus des animations en collège dans les quartiers  avec les profs qui hurlent. 
Je commence toujours par la même phrase devant les scolaires, et dis donc je ne suis toujours pas viré : 
Le théâtre c’est comme la fellation, ça n’a pas fait de progrès depuis 2500 ans 

 maintenant j’ai  en plus  : au collège, au lycée on vous apprend l’ordre, et surtout se taire,   moi je suis ici pour vous apprendre le contraire:   je compte 1 2 3  vous criez tous, et vous me foutez  le bordel, faites de barricades avec les tables, action  etc

A chaque fois, la réponse est le silence complet, les élèves tétanisés

Alors Jacky dit :  excusez moi, mais moi de la rue, je n’en  fais pas , c’est Isabelle la rue, on se partage le travail avec Isabelle. 

Je dis à Hervée : écoute, Jacky nous propose tout de même 30 000 € ou 40 000 €, faut que l’on trouve quelque chose, style  de la rue à l’intérieur, on ne va pas lâcher le morceau. Les caisses sont vides et tu fais la moue. Tu lui dis : avec les voyages, les defs, c’est rien. 

Jacky a compris que les animations scolaires, c’est  à l’eau. 

Alors ça y est : on a réussi à concocter un machin, un peu borderline. On va signer. 

 Mais voilà, ce serait bien d’avoir des coproductions. 

Ce matin je vais envoyer 153 lettres.  Demande complément de production, pour 2021. 
 Peut être aurais -je une réponse, dans trois ou quatre ans, faut que je fasse gaffe de ne pas mourir avant. 

Vous,  je ne sais pas , mais moi je souffre de ce mépris, de cette indifférence. 

Tous ces lascars je les connais tous, je leur demande de se fendre d’un petit mot, 

Il y a le Monfort à Paris, Stéphane Ricordel, ex Arts sauts, sympa à l’époque, il répond à Paco qui nous épaule dans la diff : non je ne suivrai pas cette affaire. 

Il est terrifiant ce mot,  nos spectacles sont des affaires.  Mais au moins on a une réponse, pas ce silence de glace.

 

Jacques L. 
Metteur en songes 



Le théâtre de l’Unité c’est toujours autre chose 


 




 







 



 



--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-7
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici :



Archives gérées par MHonArc 2.6.19+.

Top of page