Liste arts de la rue

Archives de la liste Aide


Re: [rue] Eugénio Barba.


Chronologique Discussions 
  • From: "antzerkia" ( via rue Mailing List) < >
  • To:
  • Cc: "< >" < >, "< >" < >
  • Subject: Re: [rue] Eugénio Barba.
  • Date: Wed, 3 Apr 2019 12:15:46 +0200

Magnifique témoignage, et quelle humilité.

Le mer. 3 avr. 2019 à 08:04, Jacques livchine < > a écrit :

Eugenio Barba cessera son activité de metteur en scène et d'enseignant à la fin 2020.

Article d'Anna Bandettini publié le 30 mars 2019 dans son blog de la Repubblica (Traduction automatique de l'italien, relue) :

Le texte ci-dessous est celui de la lettre avec laquelle Eugenio Barba annonce ses adieux en tant que metteur en scène de théâtre. L’Odin Teatret a été fondé en 1964 et a donné naissance à l’une des expériences théâtrales les plus extraordinaires de l’histoire du XXe siècle.  Cette annonce est émouvante car c’est un au revoir, mais important, qui prépare la vie future du Nordisk Laboratorium et qui laisse dans notre cœur l’espoir de pouvoir revoir Eugenio Barba au travail.


"Le 31 décembre 2020, je quitterai définitivement mon poste de directeur du Nordisk Teaterlaboratorium à Holstebro. Julia Varley assumera la tâche de coordinatrice artistique et, à compter du 1er janvier 2021, la responsabilité générale sera confiée à un nouvel administrateur choisi par le conseil d'administration.

Nous étions cinq en 1964, moi et quatre garçons rejetés par la State Theatre School à Oslo en Norvège, dont Torgeir Wethal et Else Marie Laukvik, qui sont restés avec moi. Nous avons fondé une société par actions et nous nous sommes divisés parce que la terre appartient à ceux qui la travaillent. Nous nous sommes donnés le nom d'un dieu nordique, Odin, qui déchaîne ses forces obscures pour détruire ou transmettre la connaissance. Nous étions un petit groupe d'amateurs curieux et naïfs. Nous avons adoré voyager dans le royaume des morts - l'histoire du théâtre. Nous étions convaincus que nous devions payer de notre poche le théâtre que nous voulions faire. En silence, avec une rigueur trappiste, nous avons fait les premiers pas autodidactes vers une connaissance qui était aussi la conquête de notre différence.
En 1966, notre groupe s’installa à Holstebro au Danemark. Les élus de cette ville ont accueilli ces très jeunes acteurs étrangers inconnus et - exception dans l’histoire de l’Europe - les ont soutenus de génération en génération même lorsque, au cours des premières années, la population s’était montrée hostile à leur étrange façon de faire du théâtre. Holstebro est devenue notre patrie, nos enfants sont nés ici, certains d'entre nous sont enterrés ici, nos ailes ont grandi ici.
Au fil des ans, nous sommes devenus Nordisk Teaterlaboratorium, un environnement international d'initiatives dans le domaine de la technique d'acteur et de l'utilisation de son métier dans la communauté. Le théâtre ne peut pas simplement être réduit à un spectacle que vous achetez avec un billet. Notre métier a une dimension dont les valeurs sont difficiles à mesurer, mais qui laissent des traces profondes: la qualité des relations, le développement d’une micro-culture, la pratique du laboratoire social en recherche continue, une obstination quotidienne qui est un engagement spirituel politique, la capacité de nourrir une force de l'esprit contre l'indifférence impitoyable de la routine et de l'époque.
Notre laboratoire a ouvert la voie à de nombreuses activités: spectacles dans des lieux non conventionnels et dans la rue, pédagogie alternative et recherche pure, enquêtes sociologiques, publication de magazines et de livres, production de films, rencontres et échanges réguliers avec des troupes de théâtre de différentes régions. de la planète, collaboration avec des maîtres des traditions asiatiques et latino-américaines et de la culture afro-brésilienne. Nos acteurs sont devenus des réalisateurs, des guides de générations, des aventuriers: "Il ponte dei venti" d'Iben Nagel Rasmussen, Festival Transit et le projet Magdalena de Julia Varley et d'autres femmes de métier, Festival Odin de Roberta Carreri , le Village des Laboratoires de Kai Bredholt et Per Kap Jensen, l’École Internationale d’Anthropologie du Théâtre (ISTA), les archives vivantes d’Odin Teatret,
Aujourd'hui, le Nordisk Teaterlaboratorium est profondément enraciné dans l'histoire et les défis du présent de Holstebro. Son environnement comprend de nombreux noyaux indépendants dirigés par des artistes de théâtre, des érudits et des entrepreneurs dont les activités s'inscrivent dans la mentalité et la manière de procéder du "laboratoire": explorer, à travers l'art de l'acteur, de nouvelles relations et conditions pour que l'inattendu se produire.

Il est temps que je confie le commandement, la responsabilité et le fardeau des décisions quotidiennes à ceux qui savent garder l'essentiel que j'ai distillé avec mes compagnons pendant ces 56 années. J'étais le directeur d'un théâtre qui voulait intervenir dans la réalité qui nous entourait. J'ai suivi la stratégie des cercles dans l'eau. J'ai jeté une pierre que je savais comment et où jeter. Les cercles s'élargissent, déplacent des objets proches et produisent de minuscules courants invisibles. Mais moi qui ai jeté la pierre, je ne peux prétendre déterminer leur avenir.

En tant que nuage, je continue mon voyage. J'essaie deux nouveaux spectacles avec mes acteurs Odin. Je continuerai à rencontrer les groupes du troisième théâtre. Je n'oublierai pas mes recherches sur la transition de l'espace intérieur de l'acteur à son premier geste perceptible dans l'espace partagé avec le spectateur.

Je n'ai pas d'héritier ni d'héritage à léguer. Mon enseignement n'est ni transmis ni éteint. Il s'évapore. Et il tombe comme une pluie sur la tête de ceux qui ne l’attendent pas."
Eugenio Barba

Texte original de l'article : http://bandettini.blogautore.repubblica.it/2019/03/30/eugenio-barba-lascia-la-direzione-del-nordisk-teaterlaboratorium/

(Grazie a Leonardo Mancini)
Envoyé de mon iPad
--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-7
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici :



Archives gérées par MHonArc 2.6.19+.

Top of page