Liste arts de la rue

Archives de la liste Aide


[rue] Locales de FIP


Chronologique Discussions 
  • From: francoismary < >
  • To:
  • Subject: [rue] Locales de FIP
  • Date: Sun, 20 Dec 2020 08:49:44 +0100
  • Dkim-filter: OpenDKIM Filter v2.11.0 mx0.infini.fr 105AE40C1B
  • Dkim-filter: OpenDKIM Filter v2.11.0 mx0.infini.fr 73CB440BE3
  • Importance: normal
  • Savedfromemail:

Fermeture ce 18 décembre par la direction de Radio France des antennes locales de FIP à Nantes, Strasbourg et Bordeaux. Suppression des informations culturelles de proximité.

Le "Cri du coeur" de Jean-Luc Annaix, metteur en scène et comédien du Théâtre Nuit, adressé à toute l’équipe de FIP Nantes

« Nous nous sommes tant aimés »

On a bien compris qu’en haut lieu, un simple trait de plume comptable a réglé le sort du 95.7  et ce, depuis belle lurette. Or, par les temps qui courent, même si on commence à être habitués aux coups bas, aux reculs, aux décisions qui ne relèvent que de l’arbitraire et de l’incohérence, on tient à t’adresser ce cri du cœur.

FIP Nantes on t’aime !
Parce que tu n’as jamais failli à ta tâche, celle d’un partenaire à part entière de la vie culturelle locale. Oh ! Je sais « locale », ça fait tout de suite plouc, péquenot, provincial. Pouahhh disent en chœur les technocrates ! Mais il faudra qu’on m’explique pourquoi à l’heure où nos gouvernants n’ont que le mot « territoires » à la bouche, on supprime une radio qui, elle, est très bien placée pour parler précisément des notions de territoires et de proximité ?

FIP Nantes on t’aime !
Parce que tu mets toujours un point d’honneur à faire résonner nos actualités. Et il faut préciser que tu ne fais jamais pas distinction entre structures institutionnelles et/ou modestes associations. On appelle cela le respect de la bio-diversité culturelle. Or, on sait maintenant qu’elle est absolument essentielle à la vie. Pour cela, respect.

FIP Nantes on t’aime !
Parce que, pour l’anecdote, quand le matin d’une représentation dans l’anonymat d’une cuisine ou d’une salle de bain, on entend au détour d’une chanson, l’annonce de « notre représentation », on se sent tout à coup moins seul, comme épaulé, soutenu et ça nous ramène à la réalité. Cela nous donne même un petit coup de fouet, un surcroît d’adrénaline. « Ce soir, on a intérêt à être bons ! »

FIP Nantes on t’aime !
Parce qu’on aime ton ton. Oui, la façon dont tu restitues à l’antenne nos communiqués de presse sans doute un peu secs. Tu y rajoutes toujours un petit mot bien placé qui a le mérite d’apporter de la douceur, de la chaleur, de l’humanité dans l’information et cela influence, à n’en pas douter, l’auditeur.

FIP Nantes on t’aime !
Parce qu’on apprécie ta fréquence. C’est un joli mot « fréquence » ! Cela fait penser à « constance », à « fidélité », à « opiniâtreté », des mots qui ont du sens dans le milieu artistique.

FIP Nantes on t’aime !
Parce que tu fais partie intégrante du paysage culturel. Attention ! Pas en tant que potiche. Oh ! là non ! mais en tant qu’acteur/actrice. Donc, FIP Nantes, tu es des nôtres. Tu es du côté des artistes.

FIP Nantes on t’aime !
Pour mille autres raisons…

Ta disparition nous atterre. Laisse un grand vide. Alors, rideau comme on dit au théâtre ?
Non ! On ne s’y résoud pas. Et sache-le :

On t’aime et on te dit surtout MERCI.

Jean-Luc Annaix, auteur, metteur en scène.

Bonne journée,
François



  • [rue] Locales de FIP, francoismary, 20/12/2020

Archives gérées par MHonArc 2.6.19+.

Top of page