Liste arts de la rue

Archives de la liste Aide


[rue] Communiqué -" Le passe vaccinal n'est pas une solution, c'est un nouveau problème "


Chronologique Discussions 
  • From: francoismary < >
  • To: 'Liste Liste' < >
  • Subject: [rue] Communiqué -" Le passe vaccinal n'est pas une solution, c'est un nouveau problème "
  • Date: Sat, 08 Jan 2022 00:43:15 +0100
  • Authentication-results: mx1.infini.fr; dmarc=none (p=none dis=none) header.from=wanadoo.fr
  • Dkim-filter: OpenDKIM Filter v2.11.0 mx1.infini.fr 03EBB18E0256
  • Dkim-filter: OpenDKIM Filter v2.11.0 mx1.infini.fr A9ED418E024F
  • Dmarc-filter: OpenDMARC Filter v1.3.2 mx1.infini.fr A9ED418E024F
  • Importance: normal
  • Savedfromemail:

J'ai été voir un spectacle dans une salle avec un passe sanitaire conforme datant du mois d'octobre, obtenu au moment de l'injection de la deuxième dose.
En règle avec l'administration, quelle garantie sanitaire assure-t-il aujourd'hui ? Certifie-t-il que je suis négatif bien que cas contact ? Ayant engagé la discussion arguant que j'avais fait un test négatif l'après-midi même mais que je ne pouvais prouver le résultat car le service public est encombré, un spectateur perspicace a fait remarqué qu'une démarche sanitaire cohérente pour contenir la contagion consisterait à tester le public au moment de l'entrée dans la salle, comme dans les aéroports.

Mais dans la pratique, avec un QR code daté mais valide, scanné, nous voilà rassurés car autorisés. 
Une technologie qui nous renvoie plus que jamais à l'essai de Jacques Ellul en 1954, 
La Technique ou l'Enjeu du siècle qui pose le problème du changement de nature de la technique dans la société : d'outil permettant à l'homme de se dépasser, la technique est devenue un processus autonome auquel l'homme est assujetti.

Au vu de ce que nous entendons comme rréprimandes depuis 22 mois, ne sommes-nous pas toutes et tous un peu irresponsables à vouloir continuer à oxygèner nos corps et nos esprits aux yeux du pouvoir exécutif ?

Ou alors ne serait-ce pas cette politique publique-privée sanitaire imposée sans concertation ni alternative ni recul qui n'est pas à une contradiction près ?

Les pratiques culturelles restent soumises à de fortes contraintes et restrictions. Faut-il pour autant s'y habituer et s'y résoudre ?

 La saison des arts de la rue va-t-elle démarrer avec contrôle vaccinal dans l'espace public, espace de liberté de circulation ? 

Voici ci-dessous un communiqué du Synavi.

Bonne soirée, à suivre,
François 

-------- Message d'origine --------
De : SYNAVI < >
Date : 07/01/2022 19:43 (GMT+01:00)
À :
Objet : Communiqué - Le passe vaccinal n'est pas une solution, c'est un nouveau problème

Voir cet e-mail dans votre navigateur
 

Communiqué du SYNAVI
Le passe vaccinal n'est pas une solution,
c'est un nouveau problème

 

Lyon, le 7 janvier 2022

Suite au Conseil de Défense du vendredi 17 novembre 2021, le Premier Ministre a annoncé sa volonté de transformer le passe sanitaire en passe vaccinal. Le projet de loi a déjà été adopté par les députés, le 6 janvier 2022.
 
Le passe vaccinal crée une obligation vaccinale pour les salarié.e.s travaillant dans des établissements recevant du public et leurs usager.ère.s, - les premier.ère.s n’ayant d’autres choix que de se faire vacciner ou de perdre leur emploi. Les employeurs et chef.fe.s d’établissement sont responsables de sa vérification, se voyant – une fois encore - transférer des responsabilités qui ne devraient en aucun cas leur échoir.
 
Nul doute que notre secteur du spectacle vivant subisse des dommages irréparables, tant au sein des équipes artistiques et techniques que dans leurs relations avec le public.
Alors que l’étude ComCor menée par l’Institut Pasteur1 établit qu’il n’y a pas de risque accru de contamination au sein de nos salles de spectacles ; alors que les syndicats d’employeurs et de salariés d’autres secteurs d’activité ont été auditionnés sur l’élargissement, finalement abandonné, du passe sanitaire, aucune organisation professionnelle de notre secteur d’activité n’a été concertée.

Notre engagement aux côtés du ministère de la Culture pour la mise en œuvre de protocoles sanitaires permettant la reprise d’activité ne laisse aucun doute : les employeurs que nous sommes sont parfaitement conscients de la gravité de la pandémie et soucieux de la protection de leurs salarié.e.s comme de celles des spectateurs.
 
Dès lors, nous ne pouvons pas accepter que nos activités soient, une fois de plus, stigmatisées et qu’il ne soit tenu aucun compte de l’impact de telles mesures.

Six mois après l'instauration du passe sanitaire, le bilan est terrible pour le secteur du spectacle vivant. L'application de cette réglementation s'est faite au prix de tensions très vives au sein de nos équipes, avec nos partenaires et avec le public. Les organisateurs de spectacles n'étant pas en capacité d'assumer ces contraintes ont dû cesser leurs activités.
Nous sommes quotidiennement alerté·es sur les baisses de fréquentation des événements culturels, les annulations de contrats, les suspensions de programmations; leurs impacts directs sur les emplois et les mises en tension des équipes artistiques, administratives et techniques. De par la nature des emplois, longs à pourvoir et impactant le travail de tous les autres membres du collectif artistique, c'est tout l'écosystème de la création et de la diffusion qui s'en trouve désorganisé, perturbé, ébranlé.
Le passe vaccinal ne fera qu’aggraver la situation avec des conséquences délétères sur l'emploi, y compris celui des personnes vaccinées.
 
Monsieur Véran l’a clairement exprimé ces jours derniers : le passe vaccinal vise à inciter la population à se faire vacciner massivement. Bien au-delà d’une incitation, il constitue, en réalité, pour bon nombre de salarié.e.s de nos entreprises, une obligation vaccinale pure et simple.
 
Le SYNAVI dénonce l'ingérence dans la vie privée des salarié.e.s et les inégalités de traitement qui en résulteront.
 
Le SYNAVI dénonce l'instauration de règles qui fragilisent au lieu de protéger, discriminant un secteur déjà très durement éprouvé par la pandémie, stigmatisant nos activités, celles et ceux qui les mènent et sans bénéfice pour la vie culturelle de tout un chacun.
 
Le passe vaccinal n'est pas une solution, c'est un nouveau problème.
 
Parce qu’en pareilles circonstances, la santé publique doit être l’affaire de toutes et tous, le SYNAVI demande solennellement :

  • l’abandon du projet de loi en faveur de la mise en place d’un passe vaccinal,
  • la remise en œuvre des protocoles expérimentés avec succès,
  • le retour à la gratuité des tests pour tous et toutes afin de continuer à prévenir la propagation du virus au sein de nos équipes et auprès du public.


 --------
1. Étude ComCor : « En revanche, aucun sur-risque n'a été documenté pour les lieux culturels, les commerces (hors commerces de proximité), les restaurants (à une période où beaucoup opéraient en extérieur et avec aération), les lieux de culte, les activités sportives, et les rassemblements familiaux (hors mariages pour lesquels un sur-risque a été documenté). Ces résultats soulignent l'importance du respect des gestes barrières, et notamment du port du masque et de l'aération en lieux clos. »          
https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/etude-comcor-nouveaux-resultats-lieux-contamination-au-sars-cov-2-analyse-efficacite-vaccins-arn
 

Télécharger le communiqué
Twitter
Facebook
Website
Pour plus d’informations, contactez-nous !
Muriel Guyon - Secrétaire générale
06 72 84 46 30 –
- www.synavi.org
SYNAVI – Syndicat National des Arts Vivants
165 avenue du Maréchal de Saxe. 69003 Lyon






This email was sent to
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
SynaviIDF · Maison des réseaux · 221 rue de Belleville · Paris 75019 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp



Archives gérées par MHonArc 2.6.19+.

Top of page