Liste arts de la rue

Archives de la liste Aide


Re: [rue] en tant qu'employeurs, comment se positionner..


Chronologique Discussions 
  • From: "Jaime L'Espace Public" ( via rue Mailing List) < >
  • To:
  • Subject: Re: [rue] en tant qu'employeurs, comment se positionner..
  • Date: Tue, 13 Jul 2021 22:10:01 +0200
  • Authentication-results: mx0.infini.fr; dkim=pass (2048-bit key; unprotected) header.d=gmail.com header.i=@gmail.com header.b="SD9bUsZg"; dkim-atps=neutral
  • Authentication-results: mx0.infini.fr; dmarc=pass (p=none dis=none) header.from=gmail.com
  • Dkim-filter: OpenDKIM Filter v2.11.0 mx0.infini.fr 52726D7B14D
  • Dkim-filter: OpenDKIM Filter v2.11.0 mx0.infini.fr 49229D7B147
  • Dmarc-filter: OpenDMARC Filter v1.3.2 mx0.infini.fr 49229D7B147

Oui, là... cela dépasse les bornes.

Manque d'anticipation, inorganisation, injonctions contradictoires, ouverture des vannes en 3 semaines puis fermeture immédiate d'un coté

demande de rigueur, sacrifices en alternance grande vitesse de l'autre

puis culpabilisation façon panpan culcul des publics en 7 jours avec des protocoles nationaux et internationaux.

qui changent toutes les 2 semaines depuis début mai alors qu'avant on était en pénurie (dehors-dedans / vaccin possible après 55 ans / après 50 ans / à partir 18 ans / à partir de 12 ans /2 vaccins au même endroit ou pas / 4 semaine ou 3 semaine ou 6 semaines / 15 jours après le 2eme vaccin / le masque suffit ou pas besoin / distanciation suffit ou non...)

  • où est la liberté individuelle, quand tout a été réglementé avec beaucoup de restriction et que peu de moyens ont été donnés.
  • qui a pu véritablement avoir le moyen d'avoir ce pass et comment le controler ?
  • où est la liberté individuelle, quand les règles sont fixée à J-7 jours alors que ce pass demande 8 à 12 semaines semaines d'obtention
  • où est la liberté individuelle quand on ne peut plus se cultiver, voyager, vivre en groupe à J-7 jour

Calme et dans l'observation habituellement, ma colère monte et je veux bien la partager dans l'action

Jaime l'Espace Public


Le 13/07/2021 à 21:08, nadege delalande ( via rue Mailing List) a écrit :
Merci Virginie

Ne nous resignons pas même si de facto les festivals vous demandent d'appliquer ces obligations il va falloir faire de ces lieux  les lieux de la révolte ...nous ne devons pas nous résigner ...avez vous lu le communiqué d'Aurillac ? " Ça va chier " ...Virginie je crois que oui tu as raison il va falloir faire des choix mais que ceux ci ne soient pas guidés par la peur .

Courage a tous

Nadège  D

Télécharger Outlook pour Android

Merci pour vos messages, qui malgré la peur qui s'instille insidieusement, font du bien. Je suis désemparée depuis hier, j'ai cru naïvement que nous irions vers une éclaircie, une prise de conscience collective.
Je me retouve aujourd'hui à prendre des rdv pour des tests antigéniques en pharmacie pour notre équipe qui va à Chalon, 2 dans la semaine, voire même peut-être un 3è en amont s'il faut arriver dès le montage en montrant patte blanche, je l'ai fait mais je n'avais pas envie de le faire, je plains les artistes et techniciens qui vont devoir se soumettre à ce cirque, heureusement que la tournée n'est pas énorme sinon ce serait 1 test tous les 3 jours pendant 2 mois ! Je plains les soignants et les autres professions, parce qu'il n'y a pas que les soignants, tous ceux qui travaillent dans des lieux nécessitant un pass sanitaire devront aussi s'y plier, les équipes artistiques et techniques donc. 
Pour ma part je n'irai plus voir de spectacles, de films, je n'irai plus à la piscine, à la salle de sport, à la médiathèque, j'ai encore ce choix, mais mes enfants non plus, et c'est cela qui me rend le plus triste. De quel droit exclut-on toute une partie de la population de la vie sociale, culturelle, voire professionnelle ? 
Je partage ce texte que vous avez peut-être déjà lu et que je trouve pertinent :
"La vac contre le Cov s’inscrit dans le processus plus global d’externalisation technique et de privatisation des facultés humaines. C’est aujourd’hui le système immunitaire naturel de l’homme qui apparaît comme un nouveau marché exploitable par l’industrie, par l’économie. L’enjeu est de convaincre chacun qu’il ne doit la vie sauve qu’à sa subordination à cet ordre technique. Comme un opérateur téléphonique vous vend un « forfait liberté », il s’agit désormais de vous vendre le « forfait immunité » pour seulement 19,99 euros par mois. La nouveauté est que si l’on refuse, on perd des droits. On notera d’ailleurs que le pouvoir, après avoir joué la carte de la peur, utilise maintenant la carte du ressentiment en affirmant que les vaccinés vont être (ou sont déjà) victimes des non-vaccinés. L’ambition est sans doute par-là de substituer au ressentiment vertical du peuple contre les gouvernants une défiance horizontale du peuple contre lui-même. C’est là, pour tous, un jeu très dangereux.
Beaucoup se vaccinent sans conviction, pour qu’on leur fiche la paix, pour partir en vacances. La vaccination est plus profondément un acte d’adhésion à un nouveau contrat social de type technico-sanitaire fondé sur un idéal d’hygiène commune. D’ailleurs on a beaucoup parlé des élections régionales et départementales afin de déplorer l’abstention. Mais je pense que les élections réelles, ce sont les vaccinations. Se faire vacciner, c’est de facto dire « oui » à ce nouveau contrat-social. Et Imposer d’abord la vaccination à certaines catégories est probablement une stratégie politique pour fractionner une obligation qui ensuite deviendra plus large. Mais cela ne change rien sur le fond, c’est-à-dire du point de vue de la logique globale de régulation des comportements humains et sociaux. Les gens qui se sont fait vacciner en disant « On va retrouver notre vie d’avant », « Nous montrons l’exemple » n’ont peut-être pas à l’esprit qu’on leur proposera une troisième, puis une quatrième dose, puis un nouveau type de traçage en temps réel de leur métabolisme etc. Encore une fois, il n’y a pas de limite immanente à ce processus.» Pierre Dulau Philosophe.
Il va falloir faire des choix qui ne seront pas faciles.
Bonne soirée,

Virginie

 
From: nadege delalande ( via rue Mailing List)
Date: 2021-07-13 12:04
To:  ; Liste Rue; Liste Nationale Fédération Fédération; 
Subject: RE: [rue] en tant qu'employeurs, comment se positionner..
Bonjour David 

Je lis ton mail et depuis ce matin je suis très inquiète ...
Je suis engagée dans le mouvement "occupons partout" et ce depuis son début pour demander entre autre l'abrogation de la réforme de l'assurance chômage et la fin de cette putain de précarité qui s'amplifie de jour en jour. J'étais il y a plus de 10 ans de ceux et celles qui défendaient le régime de l'intermittence et son extension, je suis de tous les jours en résistance contre la connerie et je te jure que ce n'est pas facile ....
En février j'ai perdu un de mes plus gros contrat en clinique (je suis art-thérapeute au RSA depuis avril) parce que j'ai refusé de lui fournir un test PCR négatif .... ce qu'aucun texte de loi n'oblige à faire . je me suis donc retrouvé sans travail.... je vous passe tous les détails, et là aujourd'hui le roi va obliger les soignants à se faire vacciner sinon plus de revenus! va obliger les lieux de cultures les lieux de liens sociaux et les gens à devoir fournir un pass sanitaire .... mais où allons nous ???? 
quand allons-nous nous réveiller au lieu de commencer à chercher les solutions pour passer entre les mailles de ce filet pourri ...
Les arts de la rue sont en train de mourir ? Mais que font il ? Où sont-il? Où sont les artistes les techniciens les créateurs de formes subversives où sont les résistants les engagés ????? La fatigue les a-t-elle saisie aux tripes ???? Je connais ce milieu j'en ai fait partie et si je suis encore à me battre contre la dictature qui pointe sont gros nez de plus en plus fort c'est justement parce que ce sont en partie les arts de la rue (et ma mère) qui m'ont éduqué à la résistance !!!! 
Alors pour répondre simplement à toutes tes questions je dirai une chose : les arts de la rue sont une force une puissance de contestation encore faut-il qu'ils reviennent à la rue et se rappellent qu'ils sont nés de la subversion .... il va falloir serieusement se questionner sur le mot résistance 
Demain je ne me ferai pas vaccinée et en tant que soignante je ne pourrais plus travailler si tel est le cas alors il va me falloir à nouveau repenser une autre façon de vivre ... je n'ai pas d'année blanche et pas de régime d'intermittence ....

Alors David je finirai juste en disant ceci : ne dit-on pas qu'il est un des role de l'art de permettre la pensée critique ? il est plus que temps de retrouver la rue !!!!  D'y tenir des actions politiques.  On appelle cela "la révolte" et la contestation ... Vous êtes des compagnies vous êtes multiples organisés alors go !!!! 
Je vous remercie  bon courage à tous 

Nadège





salut 
question pour la liste.
au vu des annonces d’hier, des réactions sur les réseaux, des retours des membres des équipes..
comment se positionner en tant qu’employeur et en tant qu’administrateur.ices..

à compter du 1 aout, l’accès à tous les commerces, restau, bars, festivals, lieux de culture etc va être soumis au pass sanitaire.
a la base, le pass sanitaire devait s’arrêter au 30 septembre, mais là, il y a fort à parier que cela soit prolongé tant que la vaccination ne sera pas totale. si il s’arrêtait, la vaccination obligatoire prendrait le pas.

mais nous là dedans en tant que compagnie, comment gérer?
j’ai déjà des retours de positions anti pass sanitaire dans les équipes. et franchement au vu de la gestion et de la méthode du roi macron, je suis pas loin d’être d’accord.

mais concrètement : 
quelles seront nos obligations?
devrons nous fournir les justificatifs de vaccination aux organisateurs dans les contrats de cession?
devrons nous payer les PCR pour les non vaccinés, ou les organisateurs les prendront ils en charge car de leur responsabilité d’accueillant et du respect du protocole qu’ils imposeront?
ou allons nous refuser de les payer aux salariés qui ne voudraient pas se faire vacciner?
quand on se déplace plus de 48h, devrons nous organiser les dépistages des non vaccinés dans les feuilles de route car leur PCR ne sera plus valide après ce délai? comment aller au restau ou au catering après spectacle si l’un d’entre nous est hors délai de son pcr...
devrons nous insérer au contrat de travail l’obligation du pass sanitaire?
et donc
virer tout ceux et toutes celles qui refusent, de nos projets, de nos actions, de nos créations, de nos répertoires?

créer un secteur du spectacle vivant réservé aux bons professionnels et excluants les méchants? réservé au bon public et fermé aux autres?

je caricature. c’est pas un débat sur les pro ou anti vax.
c’est une question pour savoir si ça a encore du sens, si on accepte que même une seule personne puisse être interdite de théâtre quelque part en france.
on luttait contre la pauvreté en prônant la gratuité. et maintenant?
contre les barrières en jouant partout. et maintenant? 
les arts de la rue sont en train de mourrir de cette situation. c’est toutes nos expressions artistiques qui flanchent peu à peu, et le contact avec tous les publics qui disparait.
elles vont être belles les interventions en quartier en zones sécurisées réservées aux bons citoyens..

c’est quoi nos armes pour maintenir nos équipes, préserver les gens, et trouver des solutions incluantes dans la situation?
c’est quoi notre réponse collective maintenant, après un an et demi de combat? 

un mardi un gueule de bois.
on le savait. on savait que ça allait venir. mais c’est pas pour autant que ça fait pas mal pour autant.

solidarité avec toutes les équipes du festival qui préparent chalon tant bien que mal. avec toutes les compagnies qui doivent y aller et sont dans l’expectative et le stress.
et avec les soignants. qu’on nomme bouc émissaire au lieu de leur donner des moyens de bosser

bon courage à toustes.
david cherpin







--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-6
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici :



 
From: nadege delalande ( via rue Mailing List)
Date: 2021-07-13 12:04
To:  ; Liste Rue; Liste Nationale Fédération Fédération;
Subject: RE: [rue] en tant qu'employeurs, comment se positionner..
Bonjour David 

Je lis ton mail et depuis ce matin je suis très inquiète ...
Je suis engagée dans le mouvement "occupons partout" et ce depuis son début pour demander entre autre l'abrogation de la réforme de l'assurance chômage et la fin de cette putain de précarité qui s'amplifie de jour en jour. J'étais il y a plus de 10 ans de ceux et celles qui défendaient le régime de l'intermittence et son extension, je suis de tous les jours en résistance contre la connerie et je te jure que ce n'est pas facile ....
En février j'ai perdu un de mes plus gros contrat en clinique (je suis art-thérapeute au RSA depuis avril) parce que j'ai refusé de lui fournir un test PCR négatif .... ce qu'aucun texte de loi n'oblige à faire . je me suis donc retrouvé sans travail.... je vous passe tous les détails, et là aujourd'hui le roi va obliger les soignants à se faire vacciner sinon plus de revenus! va obliger les lieux de cultures les lieux de liens sociaux et les gens à devoir fournir un pass sanitaire .... mais où allons nous ???? 
quand allons-nous nous réveiller au lieu de commencer à chercher les solutions pour passer entre les mailles de ce filet pourri ...
Les arts de la rue sont en train de mourir ? Mais que font il ? Où sont-il? Où sont les artistes les techniciens les créateurs de formes subversives où sont les résistants les engagés ????? La fatigue les a-t-elle saisie aux tripes ???? Je connais ce milieu j'en ai fait partie et si je suis encore à me battre contre la dictature qui pointe sont gros nez de plus en plus fort c'est justement parce que ce sont en partie les arts de la rue (et ma mère) qui m'ont éduqué à la résistance !!!! 
Alors pour répondre simplement à toutes tes questions je dirai une chose : les arts de la rue sont une force une puissance de contestation encore faut-il qu'ils reviennent à la rue et se rappellent qu'ils sont nés de la subversion .... il va falloir serieusement se questionner sur le mot résistance 
Demain je ne me ferai pas vaccinée et en tant que soignante je ne pourrais plus travailler si tel est le cas alors il va me falloir à nouveau repenser une autre façon de vivre ... je n'ai pas d'année blanche et pas de régime d'intermittence ....

Alors David je finirai juste en disant ceci : ne dit-on pas qu'il est un des role de l'art de permettre la pensée critique ? il est plus que temps de retrouver la rue !!!!  D'y tenir des actions politiques.  On appelle cela "la révolte" et la contestation ... Vous êtes des compagnies vous êtes multiples organisés alors go !!!! 
Je vous remercie  bon courage à tous 

Nadège





salut
question pour la liste.
au vu des annonces d’hier, des réactions sur les réseaux, des retours des membres des équipes..
comment se positionner en tant qu’employeur et en tant qu’administrateur.ices..

à compter du 1 aout, l’accès à tous les commerces, restau, bars, festivals, lieux de culture etc va être soumis au pass sanitaire.
a la base, le pass sanitaire devait s’arrêter au 30 septembre, mais là, il y a fort à parier que cela soit prolongé tant que la vaccination ne sera pas totale. si il s’arrêtait, la vaccination obligatoire prendrait le pas.

mais nous là dedans en tant que compagnie, comment gérer?
j’ai déjà des retours de positions anti pass sanitaire dans les équipes. et franchement au vu de la gestion et de la méthode du roi macron, je suis pas loin d’être d’accord.

mais concrètement :
quelles seront nos obligations?
devrons nous fournir les justificatifs de vaccination aux organisateurs dans les contrats de cession?
devrons nous payer les PCR pour les non vaccinés, ou les organisateurs les prendront ils en charge car de leur responsabilité d’accueillant et du respect du protocole qu’ils imposeront?
ou allons nous refuser de les payer aux salariés qui ne voudraient pas se faire vacciner?
quand on se déplace plus de 48h, devrons nous organiser les dépistages des non vaccinés dans les feuilles de route car leur PCR ne sera plus valide après ce délai? comment aller au restau ou au catering après spectacle si l’un d’entre nous est hors délai de son pcr...
devrons nous insérer au contrat de travail l’obligation du pass sanitaire?
et donc
virer tout ceux et toutes celles qui refusent, de nos projets, de nos actions, de nos créations, de nos répertoires?

créer un secteur du spectacle vivant réservé aux bons professionnels et excluants les méchants? réservé au bon public et fermé aux autres?

je caricature. c’est pas un débat sur les pro ou anti vax.
c’est une question pour savoir si ça a encore du sens, si on accepte que même une seule personne puisse être interdite de théâtre quelque part en france.
on luttait contre la pauvreté en prônant la gratuité. et maintenant?
contre les barrières en jouant partout. et maintenant?
les arts de la rue sont en train de mourrir de cette situation. c’est toutes nos expressions artistiques qui flanchent peu à peu, et le contact avec tous les publics qui disparait.
elles vont être belles les interventions en quartier en zones sécurisées réservées aux bons citoyens..

c’est quoi nos armes pour maintenir nos équipes, préserver les gens, et trouver des solutions incluantes dans la situation?
c’est quoi notre réponse collective maintenant, après un an et demi de combat?

un mardi un gueule de bois.
on le savait. on savait que ça allait venir. mais c’est pas pour autant que ça fait pas mal pour autant.

solidarité avec toutes les équipes du festival qui préparent chalon tant bien que mal. avec toutes les compagnies qui doivent y aller et sont dans l’expectative et le stress.
et avec les soignants. qu’on nomme bouc émissaire au lieu de leur donner des moyens de bosser

bon courage à toustes.
david cherpin







--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-6
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici :

--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-6
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici : 
 

Garanti sans virus. www.avast.com



Archives gérées par MHonArc 2.6.19+.

Top of page