Liste arts de la rue

Archives de la liste Aide


Re: [rue] les formes déambulatoires ?


Chronologique Discussions 
  • From: "Nicolas SOLOY" ( via rue Mailing List) < >
  • Cc: Rue < >
  • Subject: Re: [rue] les formes déambulatoires ?
  • Date: Thu, 3 Jun 2021 09:24:26 +0200
  • Authentication-results: mx0.infini.fr; dkim=pass (2048-bit key; unprotected) header.d=gmail.com header.i=@gmail.com header.b="VZV9ruHx"; dkim-atps=neutral
  • Dkim-filter: OpenDKIM Filter v2.11.0 mx0.infini.fr 38A78A1F3DD
  • Dkim-filter: OpenDKIM Filter v2.11.0 mx0.infini.fr 3CED2A1F3D7

Salut à tou.te.s,

On trouvera sur le site du Ministère les préconisations liées à ce nouveau déconfinement:
L'onglet 7 précise les contraintes pour les spectacles déambulatoires.

Absurdité kafkaïenne comme tu le soulignes François, adaptations différentes suivant les préfets et les territoires, ce grand n'importe quoi entrave grandement notre liberté de création et notre capacité à diffuser nos œuvres. Certains programmateurs s'adaptent: spectacles présentés comme des œuvres de musée, avec des œuvres courtes et un public contraint en jauge et en sens de circulation, spectacles rebaptisés manifestations, spectacles à stations présentés comme une suite de spectacles fixes... Notre imagination est riche mais chacun de nous et la FédéRue en particulier, allons devoir user de pédagogie en ce sens dans les années à venir vis-à-vis de nos tutelles et partenaires, et notamment les préfets.

D'un point de vue symbolique, cette situation est intéressante. Pour contrôler la circulation du virus, l'État a contrôlé les déplacements des individus, premiers vecteurs de la maladie en effet. L'espace public a ainsi été confisqué par les autorités. La police avait le droit d'y circuler librement, mais pas les citoyens, considérés comme coupables de fait et devant justifier de leurs déplacements. C'est amusant de constater que le précédent état d'urgence, celui contre le terrorisme, procédait du même principe: empêcher la circulation des personnes, créer des enclos à grand renfort de barrières police, de fouilles, etc. Si on lève un peu les yeux, on constatera que depuis plusieurs années, la gestion des manifestations a donné lieu aux mêmes pratiques: interruption des cortèges, segmentation, nassage. 

Ça raconte quoi du pouvoir en place? D'une terreur de ce qui est mouvant, libre. 

Le mer. 2 juin 2021 à 17:47, François Mary < > a écrit :

Dans l’arbitrage des mesures sécuritaires et sanitaires dans l’espace public, les pratiques culturelles « institutionnelles et officielles » morflent. Quelle différence entre des chalands déambulant dans des rues piétonnes et un public déambulant en suivant un spectacle : l’administration kafkaïenne et la politique commerciale.

 

Voir la compagnie Kumulus et son répertoire disparaitre des programmations n’est pas bon signe. NonDeDieu n’a pas beaucoup tourné.

 

Quant aux déambulations, formes incontournables si l’on veut encore parler de théâtre de rue, même question, que se passe-t-il ?

 

A suivre, bonne soirée,

François

 

 

1 date en déambulation prévue en fin juillet

1 annulée because déambulation :(

1 limitée aux pro pour cause de couvre feu

(Car en plus d’être déambulatoire, on a le malheur de jouer de nuit :)

Tout le reste en spectacle fixe…

 

La déambulation n’a pas la côte…

Peut être faut il envisager un kit chaise collée au cul du spectateur et barrières à roulettes pour 4m2 d’espace individuel…

Bon été les Albedo et les autres

 

Julien

Cie KARNAVIRES

 

Le 2 juin 2021 à 12:10, cie albedo < > a écrit :

 

Bonjour tous

juste pour savoir: les compagnies qui ont des formes de spectacle plutôt en mouvement, dans la ville j’entend,

vous avez des projets de représentations ?

Parce que la COMPAGNIE ALBEDO a vu toutes ces dates ou projets de dates annulées, plus rien, nada, que d’chi.

Parce que les formes déambulatoires font peur, ingérables dans les règles COVID, il parait.

 

On va fermé…si ça continue. Apres 28 ans de succès, si proche de la retraite…

bon été a tous quand même

steff albedo

 

Compagnie Albedo

2bis, boulevard de la Perruque

34000 Montpellier

 

 

 


--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-6
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici :

 


--
Pour gérer votre abonnement, c'est par ici : http://www.cliclarue.info/#tabs-6
Pour consulter les archives, c'est par là : http://listes.infini.fr/cliclarue.info/arc/rue
Et pour râler, c'est ici :



Archives gérées par MHonArc 2.6.19+.

Top of page